Notre histoire

50 ans de vie scolaire et sociale

Un peu d’histoire de quartiers.

Dans les années 50 (1950), le quartier des Constellations sur Woluwe-Saint-Lambert et celui derrière l’école (sur Schaerbeek) se développent. Il n’y avait pas encore d’autoroute.
De nombreux jeunes ménages viennent s’installer ; le dynamique et prévoyant curé de la paroisse du DIVIN SAUVEUR, Monsieur l’Abbé DIENST décide d’ouvrir, dès septembre 1955, les premières classes d’une future école.
Celles-ci étaient installées au presbytère en attendant qu’une école soit construite.

Première étape,  la création de l’Angélus

Des négociations s’engagent et la Communauté religieuse des Annonciades d’Heverlee décide de prendre la responsabilité de cette nouvelle école. L’Institut de l’Angélus est né. Les premières religieuses arrivent le 1er septembre 1955 chez le curé DIENST.

Il y a déjà une bonne centaine d’enfants, garçons et filles (mixité avant l’heure), inscrits au jardin d’enfants et en première année.
Tout ce petit monde est encadré par Madame Anny LEFEBRE, Zuster Elise, Sœur Françoise-Thérèse sous la direction de Mère Marcelle BOXHO et sous l’œil attentif de Monsieur le Curé.

Le 11 mai 1957, la première pierre de l’Angélus est posée en présence de Monseigneur SCHOENMACKERS, de Mère Vita LEMMENS, de Monsieur le curé DIENST et de nombreuses autres personnalités.
Le 02 février 1958, c’est l’entrée dans la nouvelle école après la bénédiction des locaux par Monseigneur FORNI, nonce apostolique.
Avant cela,… ce fut le déménagement, qui suivant les dire de l’époque, fut mémorable.
La population scolaire augmente sans cesse : 240 enfants se pressent chaque matin aux portes de l’école.
Le nouveau bâtiment ouvrait les portes de 5 classes ; quelques jours plus tard, 3 autres classes étaient prêtes pour accueillir environ 200 élèves répartis en 2 régimes linguistiques.
Il n‘y avait pas de cour de récréation : le terrain était encore en chantier et les élèves allaient jouer dans le Clos du Centaure, parfois sur la rue devant l’école !!!

En septembre 58, un cycle complet de deux sections s’ouvre :
– Une section francophone avec 6 classes primaires garçons et filles (163 élèves), 2 gardiennes avec 106 enfants.
– Une section néerlandophone avec 3 classes primaires pour 48 élèves et une classe de gardienne.
Arrive le bouleversement.

Vu le nombre d’enfants, Monsieur le Curé DIENST envisage d’établir une école de garçons à un autre emplacement appartenant à la paroisse : un lopin de terre jouxtant l’église du Divin Sauveur.
L’école DIVIN SAUVEUR était née.

L’école DIVIN SAUVEUR

Septembre 1960, la nouvelle école est confiée à un directeur venant de St Joseph (actuellement le Collège Jean XXIII, à Woluwe-Saint-Pierre) Monsieur Pierre MOENS.
Sous sa direction, l’école se développe dans un cadre de rigueur mais aussi dans un esprit sportif.
Le sport !!! Activité développée tout au long des années grâce au soutien des directions mais surtout grâce à l’énergie dépensée par les professeurs d’éducation physique s’engageant, sans compter, lors des compétitions et des activités scolaires et parascolaires.
En autant d’années, que de changements, les enfants passent, les enseignants aussi, certains plus vite que d’autres. La vision de l’école évolue au fil du temps, la rigueur aussi, les travaux,… mais ce qui reste tout au long de la vie de l’école c’est l’esprit familial que la direction et le corps professoral essaient de maintenir.
En plus de 50 ans, les directions successives ont apporté chacune leur ligne de conduite.

  • De 1960 à 1978, ce fut Monsieur Pierre MOENS qui marque de son empreinte l’évolution de la vie scolaire.
  • De 1978 à 1988, Monsieur Jean CALLEBAUT
  • De 1988 à 2002, Monsieur Georges MONTAG
  • Pour 2002-2003, Monsieur Paul ROBERT
  • Depuis 2003, Monsieur Dominique BOGAERT

L’école de garçons eut l’expérience d’une année de mixité, en 1961-62.
Nous ne connaissons pas les raisons de cet essai non poursuivi mais il faut attendre septembre 1998 pour voir apparaître, à tous les niveaux des classes, une mixité souhaitée par beaucoup d’interlocuteurs (se référant à l’obligation légale concernant l’accueil des enfants).

Depuis cette année-là, l’école prend de l’ampleur et s’est accoutumée à cette nouvelle évolution.
L’intégration s’est faite en douceur jusqu’à ce jour. La situation évoluant vers plus d’enfants (180 élèves en 1998, 290 en 2009, 314 en 2016), le problème des locaux ainsi que la vétusté du bâti existant se posèrent. C’est fin des années 90 que le pouvoir organisateur, sous la conduite de Mr François RENARD (administrateur délégué), de Mr Philippe RASSART (président du PO), de Mr Michel VAN BELLE (trésorier-administrateur) et la direction de l’école lancèrent un appel au fond des constructions scolaires. En 2003, l’équipe se lance plus en avant dans le projet et le choix de l’architecte se fait après un appel d’offre. 9 candidats se présentèrent.

Les architectes choisis, Messieurs HOUYET et VAN ESPEN (Ateliers 229), apportent au projet un bâtiment original, structuré, pratique, fonctionnel, écologique,…. Et cela avec un budget très serré.
Le concept permettra de remplacer les locaux existants et éparpillés et de tout rassembler en un bâtiment et un pavillon.

Eté 2008 nouveau bâtiment !

En juillet, avec l’aide des parents, l’équipe éducative transfère vers le pavillon tout le mobilier de l’école ; les autres pavillons étant destinés à être abattus. TOUT y est stocké en 1 jour grâce à l’efficacité de tous.
Le samedi 23 août -, jour J de la transhumance….. sous la pluie, une équipe aussi volontaire que la première se charge de transférer tout le mobilier du pavillon vers le nouveau bâtiment. D’autres équipes sont mises en place : l’une chargée d’accueillir le nouveau mobilier, l’ autre pour placer les tableaux, les porte-manteaux,…
En une semaine, l’école est prête à accueillir les enfants, impatients de découvrir leur nouveau cadre de vie.
C’est le 31 août 2008 que la nouvelle école est inaugurée par Monsieur l’Abbé HAASS.
Abbé sans qui nous n’aurions jamais vu ce nouvel établissement sortir de terre. Il a, tout au long des années, cru en la vie de l’école et épargné la somme nécessaire pour les 3 écoles (les 2 Angélus et le Divin Sauveur)
C’est la première inauguration d’une institution existant depuis …. 48 ans.
En effet, à l’origine, elle fut construite en pavillons provisoires, non repris sur les plans cadastraux…
Depuis, les enseignants, les enfants, les parents, ont pris leurs repères.

Le plus important, ce qui reste malgré les modifications territoriales, c’est l’esprit de l’école. Celui inscrit par les diverses personnalités qui sont passées, qui passent, qui ont agi et qui agissent toujours pour le bien de l’école.
La « petite » école poursuit son évolution et son attachement aux valeurs d’écoute et d’accueil de chacun.